Remerciements : Ville, Communautés, équipe de PasSages, nos financeurs : CUS, Conseil régional, Etat, Conseil général et Ville de Bischheim ;

Excusés ; Monsieur Collanges et Goetz 

"Pari réussi pour cette première édition de Promenade Musicale. Nous prendrons le temps avec les partenaires de réfléchir peut-être à une seconde édition en 2010.

Le projet s’inscrivait tout naturellement dans la suite  de l’action Musique et Respect conduite dans les écoles de Bischheim sur l’année scolaire 2007-2008 avec l’école de Musique de Bischheim. Le spectacle présenté à des centaines de parents en juin 2008, la réalisation d’un CD, nous ont encouragé à proposer un temps fort s’adressant aux adultes, parents ou tout simplement habitant de Bischheim.

Aller à la rencontre de l’autre, ce n’est pas un acte facile ; il faut dépasser des préjugés mais surtout avoir des occasions pour ouvrir la porte. Cela a été réalisé ce WE, aux différentes étapes. Nous avons franchi le portail de la Mairie avec Monsieur le Maire, sous un soleil rayonnant et 25 enfants, de l’Ecole République,  accompagnés par Daniel KOCH. Ils ont chanté le chant « la tolérance » créé à l’occasion du spectacle Musique et respect. Chant écrit par Daniel KOCH avec des arrangements de Sylvain DEDENON, de l’Ecole de Musique de Bischheim.

A l’Eglise St Laurent après un concert de Laurent UMBRICHT, la présentation de l’histoire de l’Eglise qui célèbre son centenaire l’année prochaine nous a permis de découvrir ou redécouvrir l’histoire de notre Ville.

L’Eglise protestante nous a livré certains de ses richesses historiques, puisque c’est un des bâtiments les plus anciens de la Ville sur le lieu topographique le plus élevé du ban communal. Le pasteur Frédéric SETOTZO et un groupe d’enfants des cours de religion de l’école République, a chauffé la salle avec des gospels entraînants rappelant l’engagement des chrétiens pour le respect.

Beaucoup de visiteurs ont découvert la mosquée de Bischheim, premier lieu de culte musulman en Alsace, ouvert en 1977. Cette étape marque aussi notre volonté de partager des valeurs au-delà des barrières créées par les hommes.

La synagogue, est de ce fait, un lieu hautement symbolique. Détruite lors des bombardements, elle est le témoignage de la plus ancienne communauté juive en Alsace.

La fête de cette après-midi est le temps de la convergence et de la rencontre. Plus que jamais les citoyens de France et du monde aspirent à des messages de solidarité et de paix ; mais des messages aux actes, il y a la mise en œuvre ; la plus belle recette du monde si elle reste dans un livre, ne pourra jamais nous livrer son excellence si nous ne mettons pas » la main à la pâte ». C’est à ce pari que nous nous sommes livrés ces deux jours et je vous voudrais remercier toutes celles et tous ceux qui y ont contribué. La citoyenneté ne se décrète pas ; ce n’est pas non plus une formule magique ; il est nécessaire de rassembler des femmes et des hommes, de tout âge, de toute origine et religion, riches en diversité culturelle. Puis secouer, un zeste quand même d’insouciance, de convivialité et de curiosité. A boire sans modération et à déguster avec passion. Bonne fête de l’amitié !"

Richard Sancho Andréo - Président de l'association PasSages