FeteFemmes2017_visuel

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes,
l’association PasSages vous invite à sa rencontre

Femmes, actrices de vies

Droits des femmes : d’hier à aujourd’hui, où en sommes-nous ?

samedi 11 mars 2017 de 15 h 30 à 22 h 30
à la Salle Saint-Laurent, 2a rue Saint-Laurent (Bischheim)

 

De 15 h 30 à 18 h, nous vous proposons de nous retrouver et de passer 

une après-midi conviviale et d’échanger ensemble autour des droits des femmes.
Des espaces d’expositions, recueil de témoignages, ateliers de jeux, d’écriture, vidéomaton, bibliothèque… permettront de mettre en avant des femmes qui ont marqué l’histoire
à travers le monde, ou tout simplement découvrir des histoires de vies de femmes ordinaires, nées en France ou venues d’autres pays, qui chacune agit quotidiennement pour faire vivre l’égalité des droits. Des droits souvent conquis de hautes luttes et qui peuvent être remis
en question. Une égalité des droits qui reste encore à défendre et faire vivre réellement.

Un salon de thé du monde installé à cette occasion (crêpes et autres douceurs…)
permettra également de se poser tout simplement.

………………………….

De 18 h 30 à 19 h 30 Grand jeu en équipe sur le thème des droits des femmes et apéritif

………………………….

20 h Repas préparé par des bénévoles de l’association

Au menu : Velouté suivi d’un plat d’empanadas et salade, dessert : bûche glacée

Réservation nécessaire (pour une bonne organisation) : 12 €/5 € enfants moins de 10 ans
passages.bischheim@gmail.com ou 06 89 70 48 96

………………………….

21 h Le temps de la fête avec le concert du groupe Noufissa Kabbou

Répertoire chants engagés, textes écrits par Noufissa, qui racontent l’exil, la condition féminine…

Après le concert, on continue à papoter, échanger avec les artistes,
autour d’un thé et autres pâtisseries en vente.

………………………….

Entrée libre pour adultes, jeunes et enfants

Repas : réservation nécessaire (pour une bonne organisation)

12 €/5 € enfants moins de 10 ans
passages.bischheim@gmail.com

téléphone 06 89 70 48 96

 

LogoNoufissaKabbou_2016

 

Kabboutrio_04

 Noufissa Kabbou au Shadok, juin 2016 - Photo Alexandre Schlub

·       Noufissa KABBOU (chant)

·       Emmanuel SIMULA (guitares classique et électrique)

·       Abdelhadi BELKHEIR (percussions : bongos, darbouka, bendir)

·       Jean-Noël ROHÉ (basse, contrebasse)

 

Le trio Noufissa Kabbou joue une musique qui invite au voyage, à la poésie et à la danse, accompagnée par des rythmes arabes ou latins et des accompagnements de guitare classique et électrique (arpèges ou rythmiques percussives et harmonies pop, blues et jazz). Aux compo­sitions du trio, s’ajoutent quelques rares reprises de musique traditionnelle marocaine, algé­rienne ou libanaise. Les rythmes sont binaires ou ternaires et les tempi des morceaux vont de la ballade (50-60 bpm) à des tempi plus rapides (90-140 bpm). Le trio privilégie l’intériorité, les climats agréables et cherche à mettre en valeur la beauté des mélodies et la musicalité des textes originaux en langue arabe par des harmonies subtiles. Quelques pièces se prêtent également à une participation active du public. 

En février 2016, le trio est parti à Marrakech pour enregistrer une maquette. Une rencontre et un échange ont eu lieu avec le musicien gnawi Abderrazack Hadir

En octobre 2016, le trio enregistre le titre Ya taïr avec Jean-Noël Rohé, basse, Simon Pomarat, percussions, Pierre Isenmann (Les Célestins), trompette, au Downtown Studios (Strasbourg).

 

Abdelhadi Belkheir (percussions : bongos, darbouka, bendir)

Né en Algérie, Abdelhadi a étudié au conservatoire et joué comme percussionniste dans différentes formations de raï et de musique classique, notamment avec Cheb Saharaoui et Fadela. À Strasbourg, il a fait partie du groupe Nedjma (chaabi) et Mogo (fusion gnawa), avec lequel il a joué au festival Jazz d’or en 2003, en compagnie du maalem gnawi Abdallah El Gourd de Tanger, et avec Roland Engel au festival Sommerlied. Il participe aussi à d’autres formations de musique populaire arabe.  

- Noufissa Kabbou (chant)

Originaire du Sud-Est marocain, elle grandit entre l’Atlas et la Ville de Fez. Elle chante en famille depuis son enfance. Arrivée à Strasbourg en 2001, elle rencontre des musiciens avec qui elle monte un ensemble influencé par la musique gnawa et la musique du Moyen-Orient. Après quelques concerts dans la région, le groupe se sépare en 2003. Dix ans passent, au cours desquelles elle écrit des chansons et des poèmes en arabe.

- Jean-Noël Rohé (basse, contrebasse)

Il a fondé en 1994 le groupe CFC avec le guitariste Matthias Froidefond, puis accompagne le chanteur Jean-Marc Otter. Il joue dans une formation de jazz-rock à Newark (Angleterre) et, de retour en France en 2012, participe à la formation du groupe Bobinche, initié par Arnaud Bodo et qui se produit dans des festivals comme le Printemps des bretelles, Sarre à contes, Pisteurs d'étoiles.

Emmanuel Simula (guitares classique et électrique)

Il étudie la guitare rock et jazz à Perugia et poursuit l’étude de l'improvisation à Strasbourg, où il rencontre le chanteur Abdeljalil Kodssi (Nass Marrakech) et le percussionniste Abdel Hadi Belkheir (Nadjma). En 2003, il part à Tanger pour une résidence et un échange musical avec Daar gnawa. En 2004, il intègre Erden Chouia avec Emmanuel Vaille et crée avec lui Madras Café et Respiro. Il joue comme guitariste dans Crossroads (auteur Julien Lang) pour la musique du film Angel-A (Luc Besson, 2005, 90’). En 2007, il participe à une résidence avec Rodolphe Burger et James Blood Ulmer. Il signe la musique du documentaire Naro, la sentinelle des mémoires (Serge Fretto, 2008, 54’). Discographie : "Qu'importe la danse que la vie tinte", Erden Chouia (2004)

Plus d’infos : 

Facebook, YouTube, SoundCloud “Noufissa Kabbou”
www.noufissakabbou.com